23 juillet 2024
Un Sanglier en Quête d'un Nouveau Logement à Montpellier: L'Insolite Colocataire du Quatrième Étage!

Un Sanglier en Quête d’un Nouveau Logement à Montpellier: L’Insolite Colocataire du Quatrième Étage!

Dans une scène digne d’une comédie française, Montpellier a été le théâtre d’un événement pour le moins inattendu. Imaginez-vous, tranquillement installé dans votre appartement, quand soudain, vous découvrez un nouveau voisin pas comme les autres… un sanglier! Oui, oui, vous avez bien lu. Le 6 février dernier, les habitants d’une résidence montpelliéraine ont eu la surprise de leur vie en tombant nez à nez avec un sanglier, allongé comme s’il était chez lui, sur le palier du quatrième étage.

Un Sanglier Qui Ne Manque Pas d’Air

Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un sanglier prendre l’ascenseur (ou peut-être les escaliers, soyons réalistes) pour explorer les hauteurs urbaines. Max Alliès, le président de la Fédération départementale des chasseurs de l’Hérault, a partagé cette anecdote croustillante, assurant qu’il ne s’agissait pas d’un coup monté par les chasseurs pour urbaniser ces animaux sauvages. "Au cas où certains seraient encore persuadés que c’est à cause des chasseurs que les sangliers sont présents à Montpellier, soyez rassurés, [ils] n’ont pas déposé du maïs au quatrième étage," a-t-il plaisanté sur Facebook.

La Vie Urbaine, Un Nouveau Terrain de Jeu

Selon Max Alliès, nos amis les sangliers semblent trouver la vie urbaine à leur goût. "Ces animaux sauvages opportunistes s’adaptent parfaitement à la vie urbaine. Il semblerait qu’ils s’orientent maintenant vers le logement collectif," explique-t-il. En effet, les sangliers ont été aperçus en train de bloquer une autoroute, de se balader en ville, de profiter de la plage ou même de nager en pleine mer. Mais un sanglier en mode relaxation au quatrième étage, c’est une première!

Un Locataire Indésirable?

Le président de la fédération souligne que nourrir ces animaux ou leur permettre de s’habituer à la présence humaine n’est pas une bonne idée. Une fois qu’ils s’adaptent à la vie urbaine, les sangliers ne peuvent plus retourner à leur milieu naturel, finissant par fouiller dans nos poubelles ou se battre avec des chiens. Heureusement, un lieutenant de louveterie, missionné par l’État, a pu reconduire notre drôle de locataire à l’extérieur de la résidence, sans qu’il ait eu le temps de signer un bail.

En conclusion, si vous habitez à Montpellier et que vous cherchez un colocataire, peut-être vaudrait-il mieux préciser "pas de sangliers" dans votre annonce. Qui sait quel autre visiteur insolite pourrait être tenté par une vie en appartement? Restez à l’affût des dernières actualités insolites avec BuzzDuSiecle.com, où la vie urbaine prend parfois des tournures plus sauvages qu’on ne le pense!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *