2 mars 2024
Le Radar Caméléon de Bretagne : Quand La Peinture Verte Sème la Zizanie Sur Le Pont de l'Iroise!

Le Radar Caméléon de Bretagne : Quand La Peinture Verte Sème la Zizanie Sur Le Pont de l’Iroise!

Une Nouvelle Lubie Artistique

Eh bien, chers lecteurs de BuzzDuSiecle.com, nous vous présentons aujourd’hui un tout nouveau participant dans le monde de l’art urbain. Oubliez Banksy et ses graffitis mystérieux! Voici venir le "Picasso du Pont", l’artiste anonyme qui s’acharne sur sa toile grandeur nature : le fameux radar du pont de l’Iroise près de Brest.

Une œuvre éphémère, certes, mais répétée. Ce jeudi pluvieux de novembre n’échappe pas à la règle, le radar, ce vigilant de la vitesse, a revêtu son plus beau manteau… tout vert ! Un vert éclatant, qui, en entrée de la métropole brestoise, laisse pantois les automobilistes pressés venant de Quimper.

Mais attention, ne vous y méprenez pas, ce n’est pas une invitation à appuyer sur l’accélérateur! Ce feu tricolore géant reste là pour vous flasher… quand il n’est pas camouflé dans son costume de Hulk, bien sûr.

Sabotage ou Décoration ?

Les habitants se posent la question : est-ce une nouvelle forme de protestation contre les amendes salées, ou bien le début d’un mouvement artistique révolutionnaire ? La réponse reste ensevelie sous les couches de peinture…

À chaque fois qu’il renaît de ses cendres, tel le phénix, ce brave radar retourne inlassablement à l’état de chrysalide verte. On ne lui laisse même pas le temps d’étirer ses flashes. Deux semaines de répit lors de sa dernière résurrection, deux jours la fois d’avant. On dirait que quelqu’un a une sérieuse dent contre lui ou, qui sait, une passion dévorante pour la peinture verte.

En Vert Et Contre Tous !

Mais pendant que certains se livrent à un "cache-cache chroma" sur le pont, la ville de Rennes choisit la voie de l’innovation avec l’approbation du nouveau Trambus T3. Ce bus à haut niveau de service promet des voyages colorés (mais pas en vert !) de Saint-Grégoire à Chantepie, en serpentant à travers le centre-ville.

Espérons que cette ligne T3 inspire les Rennais à prendre de la couleur, mais dans le respect du mobilier urbain, s’il vous plaît ! Pas sûr que le "Picasso du Pont" soit prêt à échanger sa bombe de peinture contre un billet de bus…

En conclusion, entre le radar-caméléon qui confond désormais sécurité routière et art conceptuel, et l’arrivée du Trambus, la Bretagne nous prouve une fois de plus qu’elle sait jongler avec l’audace et la créativité (et un soupçon de malice). Restez branchés, et qui sait, peut-être que notre artiste mystère troquera sa peinture verte pour des nuances plus… trambusiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *