23 juillet 2024
Quand les squatteurs se transforment en statues de ciment pour échapper à la police!

Quand les squatteurs se transforment en statues de ciment pour échapper à la police!

Ah, l’art de la résistance a pris une tout autre tournure dans la banlieue de Barcelone! Vous pensiez avoir tout vu en matière de rébellion? Attachez vos ceintures… ou plutôt, plongez vos bras dans le ciment, car cette histoire va durcir comme un bon mortier en plein soleil!

L’œuvre d’art la plus vivante du moment

Santa Coloma de Gramenet, un nom qui chante le soleil et les tapas, mais qui résonne désormais avec "les incroyables statues humaines". Drôle de décor pour une intervention matinale de nos vaillants policiers catalans, venus pour une énième expulsion de squatteurs. Quelle ne fut pas leur surprise de tomber sur un duo de résistants dont l’arme se démarque de l’ordinaire : leurs bras victorieusement coulés dans des fûts de ciment. C’est ce qui s’appelle prendre les choses en main, n’est-ce pas?

Le « Squato-fortress »

Et que dire des deux autres artistes de l’impossible, pris en sandwich entre deux bâtiments tel un jambon Serrano entre deux morceaux de pain? Immobilisés, ils n’avaient manifestement pas prévu qu’on allait venir les découper, au sens littéral du terme, avec une scie radiale. Neuf heures d’un spectacle inédit, durant lesquelles nos hommes en bleu ont dû déployer plus de créativité que pour résoudre un Rubik’s Cube les yeux bandés.

La Poésie du béton et des bâtons

Pendant ce temps, tout un comité d’accueil agitait l’air de pierres et de bâtons au doux son des cris de protestation. Deux policiers légèrement blessés plus tard, le calme fut rétabli – si l’on peut parler de calme dans ce genre de situation.

L’après-midi, tout le monde sort!

Finalement, les bras libérés et les portes murées, adieu veaux, vaches, cochons et branchements clandestins d’eau et d’électricité. La propriété redevenue muette comme une carpe en béton, les forces de l’ordre purent rentrer chez eux épuisés mais enrichis d’une anecdote inoubliable.

Alors, chers lecteurs de BuzzDuSiecle.com, n’oubliez pas : la prochaine fois que vous aurez un désaccord avec quelqu’un, plutôt que de mettre les poings sur les i, pourquoi ne pas innover et plonger vos bras dans du ciment? Ça ne résoudra sans doute pas le problème, mais au moins ça fera de belles photos pour Instagram!

Bon d’accord, restons sérieux. On n’encourage personne à l’immobilité constructive… ou destructrice, selon le point de vue. Mais avouez que dans le genre original, on a atteint des sommets! On attend avec impatience la prochaine édition du Guide du Squatteur Créatif. En attendant, portez-vous bien et gardez les bras libres, vous pourriez avoir besoin de faire signe au bus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *