20 avril 2024
Stève "le Phoque" Stievenart : le super-héros français qui préfère les glaçons géants aux cocktails en terrasse !

Stève "le Phoque" Stievenart : le super-héros français qui préfère les glaçons géants aux cocktails en terrasse !

Dans un monde où la plupart d’entre nous frissonnent à l’idée de sortir les poubelles en hiver, il existe un homme, un mythe, une légende vivante qui, lui, décide de prendre ses vacances… en Antarctique ! Oui, vous avez bien lu. Pendant que vous et moi cherchons désespérément le dernier rayon de soleil pour nous réchauffer, Stève Stievenart, alias "le Phoque", préfère nager parmi les icebergs et les manchots empereurs. Et comme si cela ne suffisait pas, il boit de l’eau de mer pour la science ! Chez BuzzDuSiecle.com, on ne pouvait pas passer à côté de cette histoire digne d’un film d’aventure.

Un kilomètre à 1°C, qui dit mieux ?

Imaginez un peu : une eau à 1°C, un extérieur à peine plus chaud, et vous, en maillot de bain, prêt à plonger. Non, ce n’est pas le dernier défi à la mode sur les réseaux sociaux, mais bien l’exploit réalisé par notre cher Stève, résident de Wimereux, dans le Pas-de-Calais. En 19 minutes et 46 secondes, il a nagé un kilomètre à proximité de Port Lockroy, une base scientifique anglaise en Antarctique. Pourquoi ? Pour le plaisir, évidemment ! Et parce que, visiblement, les mains et les pieds qui gonflent et la douleur intense, c’est son truc.

Un régime de phoque pour des performances hors normes

Mais quel est le secret de Stève pour survivre à de telles conditions ? Un régime alimentaire principalement composé de poissons gras, des douches froides, dormir la fenêtre ouverte et nager au milieu des méduses pour s’habituer à leurs piqûres. Rien que ça ! À Wimereux, il ne passe pas inaperçu, et pour cause : été comme hiver, il s’entraîne à nager au pied de la digue. On imagine que les méduses du coin doivent commencer à le connaître…

Un phoque au service de la science

Mais Stève n’est pas seulement un aventurier des temps modernes. C’est aussi un homme au service de la science. En buvant volontairement de l’eau de mer lors de ses exploits, il permet à la fondation DigestScience de faire avancer la recherche sur les pathologies digestives et la nutrition. Les micro-organismes et les phages présents dans ces eaux extrêmes et leur impact sur la flore intestinale de Stève intéressent grandement l’équipe du Professeur Pierre Desreumaux. Qui aurait cru que boire de l’eau de mer pouvait être si bénéfique ?

En conclusion

Stève "le Phoque" Stievenart n’est pas seulement un nageur de l’extrême. C’est un véritable super-héros français, qui, par ses exploits, contribue à la science et nous rappelle que les limites sont faites pour être repoussées. Alors, la prochaine fois que vous hésiterez à vous baigner parce que l’eau est "un peu fraîche", pensez à Stève, et plongez ! Qui sait, peut-être que vous découvrirez vous aussi votre côté phoque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *