21 juin 2024
Ce dragon ne crache pas de feu, mais il embrase les cœurs à Saint-Sauveur-en-Puisaye!

Ce dragon ne crache pas de feu, mais il embrase les cœurs à Saint-Sauveur-en-Puisaye!

Dans le pittoresque village de Saint-Sauveur-en-Puisaye, une créature légendaire a pris ses quartiers sans cracher la moindre flamme, mais en enflammant l’imagination des habitants. Salvatore, c’est son petit nom, est un dragon de bois monumental qui a élu domicile à la Maison Jaune, et il n’est pas là pour jouer les trouble-fêtes!

Un dragon "Made in Puisaye"!

Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un dragon s’installer en Bourgogne, surtout un spécimen aussi écolo! Avec une ossature métallique habillée de grillage à poules et de papier mâché, Salvatore est un véritable hôte de la nature. Ses écailles ? Des feuilles de tremble, ni plus ni moins. Et pour le palais, rien de moins que des écorces de platane venues tout droit de Toucy. Il paraît même que ses yeux et ses dents en céramique vous fixent avec une intensité à vous glacer le sang… ou à vous faire fondre de tendresse, c’est selon.

Deux échafaudages et une armée de pistolets à colle

C’est l’histoire d’un dragon qui a vu le jour grâce à l’ingéniosité et la créativité débordante du Collectif du tremble. Ces artistes, armés de pistolets à colle et perchés sur des échafaudages, ont donné vie à Salvatore, une œuvre qui a demandé trois mois de cueillette et de séchage de végétaux. Et pour ceux qui se demandent, non, aucun dragon n’a été blessé pendant la construction!

Un collectif qui tisse des liens… et des dragons

Tout a commencé par un stage de vannerie, comme toutes les bonnes histoires. C’est là que Virginia Crofts et ses comparses ont tissé des liens et imaginé un dragon pour la Maison Jaune. Et voilà comment un mur en bois récalcitrant a donné naissance à une tête de dragon qui a fini par prendre possession des lieux.

Des larmes et des battements de cœur

Salvatore n’est pas un dragon ordinaire. Il a même réussi à émouvoir aux larmes certains visiteurs, jeunes et moins jeunes. Et pour ajouter à l’ambiance mystique, un œuf de dragon et un son imitant le battement de cœur de la créature ont été installés. Douze battements par minute, c’est la cadence qui a intrigué tout Saint-Sauveur.

Une coïncidence "astrale" pour la Fête des lumières

Le hasard fait bien les choses : 2024 est l’année du dragon de bois selon l’astrologie chinoise, et c’est justement cette année que Saint-Sauveur va célébrer sa première Fête des lumières le 10 février. Coïncidence ? Je ne crois pas!

Un dragon trop aimé pour s’envoler

Salvatore est devenu tellement cher au cœur des habitants que Virginia Crofts ne peut se résoudre à le voir partir. Ce dragon a trouvé son nid et compte bien y rester!

Alors, si vous passez par Saint-Sauveur-en-Puisaye, n’oubliez pas de saluer Salvatore. Et qui sait, peut-être qu’en le regardant dans les yeux, vous sentirez votre cœur battre un peu plus fort, à douze battements par minute…

Pour plus d’histoires qui ne manquent pas de piquant (ou d’écailles), restez connectés sur BuzzDuSiecle.com!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *