21 juin 2024
La Guerre des Ballons : Quand la Corée du Nord bombarde le Sud... d'excréments !

La Guerre des Ballons : Quand la Corée du Nord bombarde le Sud… d’excréments !

Chers lecteurs de BuzzDuSiècle.com, aujourd’hui on sort un peu des sentiers battus pour vous raconter une histoire aussi insolite que puante. Oui, vous avez bien lu, la Corée du Nord a récemment lancé une offensive pour le moins particulière contre son voisin du Sud… en lui envoyant des ballons remplis d’excréments !

Une longue tradition de provocations par ballons

Avant d’entrer dans les détails croustillants, un peu de contexte s’impose. Entre les deux Corées, l’échange de "cadeaux" par ballons n’est pas vraiment une nouveauté. Depuis des années, des militants sud-coréens ont pris l’habitude d’envoyer de l’autre côté de la frontière des ballons transportant des tracts anti-Kim Jong Un, de l’argent, ou encore des clés USB contenant de la K-pop et des séries télévisées. Une manière de faire passer un peu de culture et de liberté d’expression dans ce pays aussi fermé qu’une boîte de sardines.

Évidemment, ces envois ont toujours énervé la Corée du Nord comme un ado privé de son téléphone. Pyongyang considère ces ballons comme une menace pour la sécurité de son peuple… et de son régime totalitaire. Mais cette fois, au lieu de répondre par des tirs de missiles ou des déclarations tonitruantes, le pays a choisi une approche plus… naturelle, dirons-nous.

La Corée du Nord contre-attaque avec une pluie de "cadeaux"

La semaine dernière, des centaines de gros ballons blancs ont commencé à traverser la zone démilitarisée en direction de Séoul. Une première pour les militaires sud-coréens, qui ont immédiatement activé le protocole "objets non identifiés". On ne sait jamais, avec le Nord, ces ballons auraient pu contenir des armes chimiques !

Mais une fois au sol, quelle ne fut pas leur surprise de découvrir que ces mystérieux engins transportaient en fait… des excréments ! Oui, des déchets, du papier toilette, et même des selles d’animaux selon certaines sources. Un véritable déluge de crotte made in Pyongyang.

"Une riposte sincère" selon la soeur de Kim Jong Un

Face à ce bombardement d’un nouveau genre, la Corée du Sud n’a pas caché son dégoût. Mais du côté nord-coréen, on assume totalement cette offensive malodorante. Kim Yo Jong, la très à l’aise soeur du leader Kim Jong Un, a même qualifié ces "cadeaux" de "ripostes sincères" aux provocations du Sud.

"Nous avons essayé quelque chose qu’ils font toujours, mais je ne comprends pas pourquoi ils font des histoires comme s’ils avaient été victimes d’une pluie de balles", a-t-elle lâché avec son éternel sourire Colgate. Une façon pour le régime d’affirmer, comme à son habitude, sa "liberté d’expression".

Séoul riposte… avec de la K-pop !

Bien évidemment, cette petite plaisanterie nord-coréenne n’a pas fait rire du tout à Séoul. Les autorités sud-coréennes ont condamné "ces actions inhumaines" et menacé de représailles. Mais au lieu d’envoyer des missiles, ce sont des militants qui ont décidé de répliquer… avec les armes de la K-pop !

Oui, vous avez bien lu. Des groupes d’activistes sud-coréens ont lancé à leur tour des dizaines de ballons, mais remplis cette fois de clés USB contenant les derniers tubes de BTS, Blackpink et compagnie. "L’ennemi du peuple Kim Jong Un a envoyé des saletés et des déchets aux Sud-Coréens mais nous, les transfuges, envoyons vérité et amour à nos semblables Nord-Coréens", peut-on lire sur une banderole.

Un échange de bons procédés qui, on l’espère, ne dégénèrera pas. Parce qu’entre la crotte du Nord et les hits de la K-pop, si ça continue, les pauvres habitants de la zone démilitarisée risquent d’être les prochaines victimes… d’une indigestion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *