2 mars 2024
Un Bouc en Vadrouille Sème la Zizanie à Sète !

Un Bouc en Vadrouille Sème la Zizanie à Sète !

Biquette fait sa loi

Imaginez la scène : vous êtes tranquillement en train de siroter votre pastis sur la terrasse, quand soudain, un bouc déboule et décide de faire de votre jardin son terrain de jeu personnel. Non, ce n’est pas le scénario d’une nouvelle comédie française, mais bien la réalité pour les habitants de Sète, où un bouc épris de liberté s’est improvisé touriste urbain depuis une semaine.

De la Craque à Château Vert, un itinéraire caprin

Ce bouc, qui n’a pas encore révélé son identité (ni son permis de séjour), se promène du mont Saint-Clair jusqu’aux quartiers résidentiels, faisant des apparitions nocturnes dignes d’une starlette. Serge, un riverain, a eu la surprise de le voir déambuler nonchalamment entre deux voitures et de le retrouver ensuite dans son jardin, comme s’il cherchait à établir un record de visites impromptues.

La factrice et le bouc : une rencontre inattendue

Et que dire de cette factrice, qui, en pleine tournée en scooter, s’est retrouvée nez à nez avec notre ami à cornes ? Une anecdote qui, je suis sûre, sera racontée et embellie au fil des années. "Il faut intervenir avant l’accident !" s’exclame-t-elle, probablement plus habituée aux chiens qu’aux caprins.

Mission capture : un défi pour les services municipaux

La police municipale et l’adjointe en charge de la condition animale, Maryalis Caramel, sont sur le coup. Mais attraper un bouc en goguette n’est pas une mince affaire. Et une fois capturé, il faudra lui trouver un nouveau logis. Les gardes champêtres sont sur le pied de guerre, prêts à jouer au berger urbain.

Laissez le bouc tranquille !

L’appel est lancé : laissez ce bouc en paix ! L’approcher pourrait le pousser à explorer les rues encore plus animées de Sète, ce qui n’est souhaitable pour personne. Surtout pour lui.

En attendant, si vous êtes à Sète et que vous apercevez un bouc en train de faire son marché ou de prendre un bain de soleil sur la plage, n’oubliez pas de saluer sa majesté caprine. Et pour plus d’histoires aussi croustillantes que celle-ci, restez connectés sur BuzzDuSiecle.com !

En conclusion, entre les débats publics sur la mer et les boucs en liberté, Sète ne manque décidemment pas de piquant ! Restez à l’affût, car la prochaine fois, ce pourrait être un dauphin faisant du shopping en centre-ville. Qui sait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *