2 mars 2024
Il était une fois un "mort" qui allait chercher son pain...

Il était une fois un "mort" qui allait chercher son pain…

Ah, Portland, cette charmante ville de l’Oregon connue pour ses hipsters, ses food trucks et… ses morts qui ressuscitent ! Vous avez bien lu, chers lecteurs de BuzzDuSiecle.com, la ville vient de vivre un épisode digne d’un scénario de série B.

Le retour du fils prodigue… ou presque

Imaginez la scène : Tyler Chase, un jeune homme de 23 ans, avait disparu de la circulation, pris dans les tourbillons sombres de la drogue. En septembre 2023, coup de théâtre, il est déclaré mort d’une overdose. Son corps est incinéré et ses cendres solennellement remises à ses parents endeuillés. Fin de l’histoire ? Que nenni !

Identité volée, confusion assurée

Le twist, mes amis, c’est que notre Tyler était bel et bien vivant, en pleine désintoxication, pendant qu’un malandrin se baladait avec ses papiers. C’est donc l’identité de Tyler qui a été incinérée avec le corps de l’inconnu. Et c’est en octobre, en allant chercher de quoi manger à la banque alimentaire, que Tyler apprend qu’il est officiellement passé de vie à trépas. "Le système nous indique que vous êtes mort", lui dit-on. Voilà qui doit faire tout drôle !

Une famille entre rire et larmes

Trois mois plus tard, les autorités se rendent compte de leur bévue et informent la famille Chase que Tyler est, contre toute attente, vivant et en chair et en os. On imagine la scène de retrouvailles, quelque part entre l’épisode de "Casper, le gentil fantôme" et une réunion de famille très émouvante.

Protocole d’identification : le grand remaniement

Les autorités, rougissantes, promettent de revoir leur protocole d’identification des décès. On espère que la prochaine fois, ils vérifieront à deux fois avant de déclarer quelqu’un mort. Après tout, c’est un peu gênant de devoir dire "oups, désolé, on s’est trompé de cendres".

En conclusion, chers lecteurs, si vous pensiez avoir vécu une mauvaise journée, pensez à Tyler Chase qui a dû convaincre le monde qu’il était toujours de ce monde. Et si jamais vous passez par Portland, gardez vos papiers d’identité bien serrés, on ne sait jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *