2 mars 2024
Quand une pause-pipi tourne au drame rugbyistique : l'odyssée du XV Cosnois

Quand une pause-pipi tourne au drame rugbyistique : l’odyssée du XV Cosnois

Dans un épisode qui restera gravé dans les annales du sport amateur français, l’équipe féminine de rugby du XV Cosnois a vécu dimanche dernier une mésaventure digne d’un sketch comique, mais qui, hélas pour elles, n’avait rien de fictif. Imaginez la scène : un beau dimanche dans la pittoresque région du Centre-Val de Loire, des joueuses motivées, prêtes à en découdre sur le terrain de Dammarie (Eure-et-Loir), et une pause-pipi qui va tout changer.

Le drame des toilettes

À 30 minutes de leur destination, après avoir parcouru déjà une bonne partie des 58 km qui les séparaient de leur adversaire du jour, nos vaillantes rugbywomen décident de faire une halte stratégique sur une aire d’autoroute. C’est là que le destin va frapper : Sylvie, la soigneuse de l’équipe, perd les clés d’un des deux minibus dans la cuvette des WC. Et comme dans toute bonne comédie, elle tire la chasse d’eau, envoyant les clés dans les abysses des égouts.

La course contre la montre

S’ensuit une course contre la montre haletante : appeler le président du club pour qu’il leur apporte le double des clés, tout en sachant pertinemment qu’ils risquent d’être en retard pour leur match. Malheureusement, malgré les efforts héroïques du président, l’arbitre, impitoyable, refuse de décaler le coup d’envoi. Résultat : forfait déclaré.

La solidarité à l’épreuve

L’équipe de Dammarie, dans un élan de solidarité sportive, propose même de venir chercher nos joueuses. Mais voilà, sans les clés, impossible d’accéder à leurs affaires restées prisonnières du minibus. La situation prête à sourire, et malgré un début de frustration, l’équipe finit par prendre les choses avec philosophie. Après tout, elles sont déjà dernières du championnat, un forfait de plus ou de moins…

Un gage à la clé

La pauvre Sylvie, bien que mortifiée par sa bévue, ne sera pas laissée pour compte. Ses coéquipières, dans un élan de camaraderie teinté d’humour, lui préparent un gage. On imagine déjà les possibilités : gardienne officielle des clés du minibus ? Formation intensive à la plongée en eaux usées ? Le mystère reste entier.

En conclusion, cette histoire, aussi rocambolesque qu’elle puisse paraître, nous rappelle que le sport, c’est aussi ces moments d’humanité, de solidarité, et parfois, de franche rigolade. Sylvie et ses coéquipières du XV Cosnois ne sont peut-être pas montées sur le podium cette fois-ci, mais elles ont gagné une histoire incroyable à raconter. Et qui sait, peut-être que cette mésaventure les propulsera au rang de légendes du rugby amateur ? Une chose est sûre, chez BuzzDuSiecle.com, on adore ces histoires qui nous rappellent que derrière chaque sportif, il y a avant tout un être humain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *