23 juillet 2024
Quand les drones se prennent pour Zidane : le "drone soccer" débarque !

Quand les drones se prennent pour Zidane : le "drone soccer" débarque !

Dans le monde où le football règne en maître, une nouvelle discipline fait son apparition et elle n’est pas pour les pieds mais pour les doigts agiles ! Bienvenue dans l’ère du "drone soccer", le sport qui nous vient tout droit de Corée du Sud et qui, à coup sûr, va vous faire vibrer… ou du moins, bourdonner d’excitation !

Des drones en maillots et des buts volants

Imaginez un instant : un essaim de drones, vêtus de leurs plus belles armures alvéolées de 40 cm de diamètre, s’affrontent dans un ballet aérien digne d’un match de Quidditch. Oui, vous avez bien lu, le Quidditch, le sport des sorciers dans Harry Potter, mais ici, pas besoin de balai, juste d’une télécommande !

Dans l’arène grillagée du CES de Las Vegas, cinq drones rouges et cinq drones bleus se livrent une bataille sans merci. Leur mission ? Franchir le fameux "donut", un anneau blanc de 60 centimètres de diamètre suspendu à 3,5 mètres du sol. Et pour corser le tout, seul le drone attaquant principal a le privilège de marquer, après avoir esquivé les trois défenseurs adverses.

De Trader Joe’s à la gloire du drone

Sean Greenhalgh, ancien employé de la chaîne de supermarchés Trader Joe’s, est aujourd’hui une star montante du "drone soccer". Il a troqué les rayons contre les airs et enseigne désormais ce sport futuriste à des enfants dès l’âge de quatre ans. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le monsieur ne vit pas trop mal de ses acrobaties télécommandées.

Un sport qui a des ambitions… olympiques ?

Le "drone soccer" ne manque pas d’ambition. Avec déjà plus de 2.000 équipes en Corée du Sud et une ligue professionnelle créée en 2023, le sport vise rien de moins que la popularité du football classique. Et pourquoi pas une place aux Jeux Olympiques ? Après tout, si le skateboard a bien réussi à se faire une place au soleil, pourquoi pas des drones joueurs de foot ?

Les règles du jeu : précises et légères comme un drone

La Fédération internationale de "drone soccer" (Fida) a tout prévu : le poids des drones est limité à 1,2 kilo, batterie incluse, et un match se compose de trois sets de trois minutes, entrecoupés de pauses stratégiques. De quoi laisser le temps aux pilotes de peaufiner leurs stratégies et de réparer les avaries.

Au final, le match d’exhibition s’est terminé sur un score de parité, 11-11. Mais une chose est sûre, le "drone soccer" a marqué des points auprès des curieux et des passionnés de technologie.

Alors, prêts à échanger vos crampons contre une télécommande et à vous lancer dans l’arène du "drone soccer" ? Chez BuzzDuSiecle.com, on parie que ce n’est que le début d’une grande aventure sportive… et on a hâte de voir ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *